Hoppa yfir valmynd
Paris-FR

La Vendée-Arctique-les Sables d’Olonne : toutes voiles dehors entre la France et l’Islande

Capture d'écran https://www.imoca.org/fr/courses/imoca-globe-series/vendee-arctique-les-sables-d-olonne - mynd

Les skippers de la Vendée-Arctique-les Sables d’Olonne, partis de France le 4 juillet, ont navigué dans les eaux subarctiques, à quelques encablures de Reykjavik, capitale de l’Islande.

Cette compétition internationale de voiliers reprend la direction empruntée, par le passé, par les goélettes des courageux pêcheurs français qui venaient pêcher la morue dans les eaux islandaises, remémorant ainsi une histoire maritime partagée entre nos deux pays.

Aujourd’hui plus encore qu’hier, la France et l’Islande sont unis par une fascination mutuelle et confrontés à des enjeux communs. L’Arctique fait partie des sujets importants pour la coopération entre nos deux pays. L’Islande assume depuis mai 2019 la présidence du Conseil de l’Arctique, principal forum intergouvernemental de coopération, au sein duquel la France a un statut d’observateur depuis 2000. Placé au cœur du programme de la présidence islandaise du Conseil de l’Arctique, le développement durable recouvre à la fois la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la protection de l’environnement marin ainsi que le bien-être des peuples et des communautés de la région. Ces priorités sont également celles de la France qui est très impliquée dans la recherche scientifique en Arctique au travers notamment des activités de l’Institut polaire Paul-Emile Victor.

L’Arctique est une des régions du monde particulièrement affectée par le réchauffement climatique, ce qui accélère la fonte des glaces, de la calotte glaciaire et du permafrost, mais qui contribue également à provoquer des événements météorologiques extrêmes dans l'hémisphère nord ainsi que des changements inquiétants dans l'océan et la cryosphère, comme l'a récemment souligné le dernier rapport spécial du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

La pollution des océans est aujourd’hui l’un des principaux défis à relever. La protection de l’environnement marin arctique constitue ainsi l’une des priorités partagées par les gouvernements français et islandais qui sont mobilisés dans la lutte contre l’acidification des océans et la pollution plastique. Le groupe du travail du Conseil de l’Arctique pour la protection de l’environnement marin (PAME) élabore actuellement un plan d’action régional contre les déchets marins, et dans le cadre de la présidence de l’Islande au Conseil de l’Arctique une conférence scientifique internationale à ce sujet, ArcticPlastics2020, est prévue du 2 au 4 Mars 2021, à Reykjavik. On relèvera aussi que le voilier IMOCA Newrest-Art & Fenêtres, qui participe à la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne, va cartographier la pollution par les microplastiques dans les eaux de surface tout au long de la course.

En s’aventurant dans les eaux tumultueuses de l’Atlantique Nord, les skippers de la course Vendée-Arctique-les Sables d’Olonne nous rappellent que l’océan, loin de nous séparer, a toujours été un lien très fort entre les deux pays maritimes que sont la France et l’Islande.

Graham Paul, Ambassadeur de France en Islande et Unnur Orradóttir Ramette, Ambassadrice désignée d’Islande en France.

 

Plus d'informations sur le site de l'IMOCA

 

Tags

Contact us

Tip / Query
Spam
Please answer in numerics

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Read more