Hoppa yfir valmynd
Paris-FR

Journée internationale de l'égalité salariale: une rémunération égale pour un monde juste

Gudlaugur Thor Thordarson, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale au Développement - mynd

2020 était censée être une année charnière pour l'égalité homme-femme ; une célébration de l'avancement.

Au lieu de cela, les inégalités entre les femmes et les hommes, dans tous les domaines, se sont creusées davantage en raison de la pandémie de coronavirus. D’après le dernier Global Gender Gap Index (Index mondial des inégalités homme-femme) du Forum économique mondial, aucun pays n’a encore atteint la parité salariale. Les progrès vers la réduction de l'écart de rémunération entre les sexes, à savoir la différence de revenu horaire moyen entre les femmes et les hommes, stagnent.

Dans ce contexte, il est essentiel de souligner l’importance, pour les femmes comme les hommes, d’être rémunérés également. C'est pourquoi le Women Political Leaders (Leaders politiques femmes) est honorée d'être rejoint par S.E. M. Guðlaugur Þór Þórðarson, ministre islandais des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale au Développement, à l'occasion de la toute première Journée internationale de l'égalité salariale pour ainsi mettre en avant l'importance de parvenir à une rémunération juste pour les femmes - et le monde entier.

Egalité salariale pour un avenir équitable 

Par S.E.M. Guðlaugur Þór Þórðarson, ministre islandais des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale au Développement

« L’inégalité salariale entre les hommes et les femmes est une conséquence mondiale des diverses inégalités à laquelle les femmes sont confrontées tant dans l’accès à l’emploi que dans l’évolution de leur carrière. Les obstacles liés au genre persistent et les lois et réglementations continuent de restreindre les prises de décisions économiques des femmes ainsi que leurs perspectives professionnelles. En réalité, les inégalités de revenus homme-femme sont estimées globalement à 20% et, même si ces chiffres sont relatifs, le problème persiste dans tous les pays. Nous remarquons depuis quelques années un certain progrès dans ce domaine, mais les choses évoluent encore trop lentement. 

C’est pourquoi il est important que nous puissions aujourd’hui célébrer la première Journée internationale de l’égalité salariale. 

L’Islande est fière d’avoir contribué à l’établissement de la Journée internationale de l’égalité salariale avec d’autres états membres de la Coalition internationale pour l’Egalité salariale, d’abord par une résolution adoptée par le Conseil des droits de l’homme, puis par l’Assemblée générale des Nations unies à New-York. Mettre l'accent sur ce sujet important en consacrant le 18 septembre à la Journée internationale de l'égalité salariale nous donne l'occasion de souligner l’importance de rémunérer équitablement des personnes exerçant le même travail, et ce, particulièrement en tenant compte de l’impact de la pandémie de COVID-19.

Nous avons pu observer, dans le contexte actuel, comment la pandémie et ses graves conséquences sanitaires ont mis en lumière les travailleurs en première ligne. Les difficiles conditions de travail ont été exacerbées par la crise, et les femmes en sont extrêmement affectées. Nous faisons également face à des retombées économiques d’une ampleur sans précédent, avec des répercussions disproportionnées sur l’autonomisation économique des femmes, leur travail et leurs moyens de subsistance. Gardant cela à l’esprit, l'Islande va promouvoir la participation active, les initiatives et le leadership sûrs et significatifs des femmes et des filles dans la réponse immédiate pour faire face au COVID19.

Dans des temps comme ceux que nous traversons existe un risque que les progrès accomplis dans la réduction de l’inégalité des salaires entre les hommes et les femmes soient freinés, voire inversés. Cependant, la quête du progrès est, à ce jour, plus que nécessaire. Nous devons être vigilants et poursuivre le dialogue.

En Islande, nous demeurons engagés dans nos efforts pour mettre fin cette inégalité salariale. Pour garantir le droit à un salaire égal pour un travail égal, notre législation actuelle a été élaborée en coopération avec le secteur privé et le mouvement syndical.

Nous voulons donner l’exemple et encourager la communauté internationale à trouver des moyens d’adopter et de faire appliquer des politiques qui traitent les femmes et les hommes sur un pied d’égalité.»  

Tags

Contact us

Tip / Query
Spam
Please answer in numerics

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Read more