Hoppa yfir valmynd

COVID-19 - Restrictions d'entrée en Islande

Double test de dépistage et quarantaine maintenus jusqu'au 1er mai 2021

Depuis le 19 août 2020, tous les voyageurs adultes (soit nés avant 2005) arrivant sur le sol islandais sont tenus de se faire dépister une première fois à la frontière, de s’isoler 5-6 jours, puis de repasser un test de dépistage PCR à la fin de la période de quarantaine. Ces mesures se tiendront jusqu’au 1er mai. Cependant, les voyageurs n’auront désormais plus la possibilité de choisir de s’isoler 14 jours plutôt que de se soumettre au double test. Le double test de dépistage sera imposé et obligatoire pour tout le monde. Seules quelques rares exceptions seront accordées aux personnes présentant des conditions médicales particulières.

Test PCR avant le départ

De plus, il sera obligatoire, à compter du 19 février 2021 de présenter un certificat médical attestant d‘une PCR négative datant de moins de 72 heures avant le départ aux autorités islandaises à l‘arrivée. Ce certificat devra impérativement être présenté en anglais ou dans une langue nordique scandinave. Les certificats médicaux français devront avoir été préalablement traduits par un traducteur assermenté pour être acceptés. 

Pas de restrictions pour ceux qui ont déjà été infectés et pour ceux qui sont vaccinés

Les personnes en possession de documents médicaux valides attestant qu’ils ont déjà été infectés par le virus ou qu’ils ont été vaccinés, seront exemptés de toute restriction d'entrée sur le territoire. A ce jour, seuls les certificats médicaux attestant d’un test PCR positif de plus de 14 jours, ou d’un test sérologique présentant des anticorps au SARS-CoV2/COVID-19 issus d'un laboratoire sont acceptés.  Veuillez noter que ces certificats médicaux doivent être en anglais ou traduits en anglais par un traducteur certifié.

De même, les personnes ayant été vaccinées contre le COVID-19 et en mesure de fournir un certificat de vaccination remplissant les conditions fixées par l‘épidémiologiste en chef islandais, sont exemptées de test de dépistage.

Ces conditions sont les suivantes :
- Le certificat de vaccination doit mentionner l‘injection d‘un des vaccins validés et autorisés par l‘Agence européenne des médicaments, mentionnés ci-dessous (cette liste est susceptible d‘être modifiée et/ou mise à jour) :

1. Comirnaty; Pfizer-BioNTech
2. COVID-19 Vaccine Moderna
3. COVID-19 Vaccine AstraZeneca
4. COVID-19 Vaccine Janssen


- Les certificats de vaccination délivrés par l‘Organisation mondiale de la santé (OMS) – soit, le certificat international de vaccination ou carte jaune - sont également acceptés pour les vaccins que l‘OMS a validés. Ce certificat est accepté quelque soit le lieu où l‘injection a eu lieu pourvu qu‘il mentionne l‘un des vaccins suivants :

1. Tozinameran-COVID-19 mRNA Vaccine (Comirnaty®) Pfizer/BioNTech Manufacturing GmbH.
2. COVID-19 Vaccine (ChAdOx1-S) AstraZeneca/SK Bio (SK Bioscience Co. Ltd).
3. COVID-19 (ChAdOx1-S) Vaccine AstraZeneca (Covishield™ Serum Institute of India Pvt. Ltd).
4. COVID-19 Vaccine (Ad26.COV2-S) Janssen-Cilag International NV.

Le certificat de vaccination doit être en islandais, danois, norvégien, suédois, anglais ou français (un document dans une autre langue peut être valable s'il est accompagné d'une traduction assermentée et tamponnée dans l'une des langues requises) et doit mentionner :

- Le nom et le prénom (comme sur les documents de voyage)
- La date de naissance
- Le nom de la maladie contre laquelle le vaccin a été administré, soit COVID-19
- Les dates des vaccinations
- La vaccination complète selon les doses requises pour certains vaccins et, à savoir :

Comirnaty ; Pfizer-BioNTech ; 2 doses au moins à 19-42 jours d'intervalle
Vaccin COVID-19 Moderna ; Moderna Biotech Espagne ; 2 doses à au moins 28 jours d'intervalle
Vaccin COVID-19 AstraZeneca ; 2 doses au moins à 4-12 semaines d'intervalle
Vaccin COVID-19 Janssen (Ad26.COV2-S); Janssen-Cilag International NV; 1 dose.

- Les informations sur l'émetteur du certificat (clinicien superviseur/centre administratif), avec signature s'il s'agit du certificat international de vaccination.
- Le vaccin administré.
- Le fabricant et le numéro de lot/lot de vaccin.

Enfin, les certificats peuvent être montrés en format papier ou électronique. Les autorités aux frontières évalueront si un certificat est valide et feront appel à un représentant de l'épidémiologiste en chef, si nécessaire. Si un passager présente un document jugé non valide, c'est-à-dire si l'une des exigences nécessaires fait défaut, le passager doit, comme les autres passagers à l'arrivée, subir un double test avec une quarantaine entre les deux.

Notez que ces conditions seront régulièrement revues et révisées selon l’avancée de la campagne vaccinale européenne.

Assouplissement des conditions d'entrée après le 1er mai pour les voyageurs arrivant d'un pays à faible risque

Après le 1er mai, les restrictions d’entrée en Islande seront établies selon les informations et recommandations du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies : les voyageurs arrivant d’un pays à faible risque seront exemptés du double test et de la quarantaine s’ils sont munis d’un certificat médical attestant d’un test PCR négatif réalisé avant leur départ.

Enfin, la classification en catégories de zones ou pays à risque sera basée sur les recommandations de l'UE et à savoir, sur :

- Le taux d'incidence sur 14 jours

- le taux de positivité

- le taux de tests de dépistage

Avant leur arrivée, tous les voyageurs devront remplir un formulaire de pré-enregistrement.

Plus d'infomations sur le site officiel www.covid.is.

 

Article publié le 18/01/2021
Dernière mise à jour le 18/03/2021

 

Tags

Contact us

Tip / Query
Spam
Please answer in numerics

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Read more