Hoppa yfir valmynd
Paris-FR

Double test de dépistage pour tous les voyageurs arrivant en Islande à partir du 19 août

Les autorités islandaises ont renforcé les mesures de dépistage de la Covid-19 dès l’arrivée des voyageurs sur le sol islandais à partir du 19 août. Tous les passagers, doivent choisir entre une quatorzaine (14 jours de quarantaine) ou un double test de dépistage entraînant une quarantaine de 5 à 6 jours entre les deux tests. Cette décision a été prise suite aux options proposées par l'épidémiologiste en chef, pour endiguer la propagation du virus en Islande.
La procédure de double test de dépistage consiste à soumettre tous les passagers arrivant en Islande, deux fois au test PCR, d’abord dès l’arrivée sur le sol islandais et ensuite 5 à 6 jours après l’arrivée, pour minimiser le risque de faux résultat négatif. Pendant cette période, tous les passagers doivent respecter les règles de quarantaine en raison de possible infection. Si le résultat du deuxième test est toujours négatif, les voyageurs ne sont plus obligés de se soumettre aux précautions spéciales de la quarantaine. Si le résultat du test est positif, les voyageurs doivent s’isoler. Les voyageurs qui ne souhaitent pas se soumettre aux tests de dépistage, doivent se mettre en quarantaine pendant 14 jours. Les enfants nés à partir du 1er janvier 2005, sont exemptés de ces obligations.
Tous les voyageurs doivent remplir une fiche de pré-enregistrement (sur https://visit.covid.is/ en anglais uniquement) 72 heures avant leur départ en Islande.
Depuis le 23 juillet, deux nouveaux groupes d’infection ont été identifiés. L’un a été contenu rapidement et le taux d’infection pour l’autre a sensiblement baissé. Ainsi, l’incidence sur une période de 14 jours est actuellement à 21 sur 100,000 résidents, comparé à 27 une semaine plus tôt. Il y a actuellement 112 cas actifs, 642 personnes sont en quarantaine et une personne est hospitalisée.*
« Compte tenu de la hausse des infections partout dans le monde et de l’impact que ces cas isolés peuvent avoir sur le fonctionnement de notre société, le gouvernement a décidé de renforcer les mesures de dépistage à la frontière pour limiter le nombre d’infections venant d’ailleurs. Ces mesures seront révisées en fonction de l’évolution de l’épidémie, en Islande et dans le monde, » a déclaré la Première ministre, Mme Katrín Jakobsdóttir. « Cependant, on est conscient qu’il n’existe pas de moyens d’éliminer le risque d’infection. Nos mesures précédentes ont fait leurs preuves, on est certain que l’approche qui consiste à dépister, tracer et à isoler, continue à avoir un rôle important pour combattre la pandémie sans oublier un traitement efficace dès les premiers symptômes chez tous les malades. »
« On continuera à surveiller de près la tendance en Europe et ailleurs et à ajuster les recommandations en fonction de l’évolution de la pandémie, aussi bien pour les mesures prises à la frontière que les mesures sociales », a déclaré Dr Þórólfur Guðnason, épidémiologiste en chef. « Malheureusement, l’épidémie est en hausse en Europe. On ne connaît toujours pas l’impact de cette deuxième vague. En revanche, ce qui a évolué dans la bonne direction, ce sont les options de traitement et les informations dont on dispose pour combattre cette pandémie. »
(*) chiffres publiés le 14 août

 

 

Tags

Contact us

Tip / Query
Spam
Please answer in numerics

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Read more